Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 septembre 2022 2 20 /09 /septembre /2022 17:47

Réaction aux actualités du jour où il était question du "diable" et du "mal". Remise en perspective?

 

Gombrowicz et le "Diable"...

 

(Reprise d'un article du 27 octobre 2019)

 

Dans Peer Gynt d'Ibsen, le personnage éponyme est poursuivi par le Diable. René Girard voit dans Satan une figure du désir mimétique. Le Diable serait-il chez Gombrowicz une variation sur le poids de la Forme ?

 

"J'ai terriblement peur du Diable. Etrange aveu sur les lèvres d'un incrédule. Je ne peux me libérer de l'idée du Diable... Cette horreur qui vagabonde tout près de moi... A quoi bon la police, les lois, toutes les assurances et mesures de sécurité, si le Monstre se promène librement parmi nous. Sa main libre au milieu  de nous, absolument libre ! Qu'est-ce qui sépare l'univers serein d'un promeneur du souterrain où retentit le cri des damnés? Quoi? Rien, absolument rien, un espace vide... Cette terreur sur laquelle nous marchons est toute couverte de douleur, nous y pataugeons jusqu'aux genoux, c'est la douleur d'aujourd'hui, d'hier, d'avant-hier, d'il y a des millénaires. Car il ne faut pas s'y tromper : la douleur ne se dissout pas dans le temps et le cri d'un enfant d'il y a trente siècles est aussi fort en tant que cri que celui qui a retenti il y a trois jours. C'est la douleurs de toutes les générations et de tous les êtres, pas seulement des hommes. (...) Notre monde lui-même ne contient-il pas en son sein un principe infernal, inaccessible à l'homme, impossible à embrasser par l'entendement ou par le sentiment humain? Peut-être est-il l'inhumanité même, la négation totale de toute nature? Mais nous, nous ne pouvons pas l'admettre car l'homme, c'est certain est incapable par nature de concevoir le mal."

 

Witold Gombrowicz, Journal, Tome II (1959-1969), Folio-Gallimard, 1995, pp.73-74.

 

Merci à Monique Stalens de m'avoir rappelé ce passage pris en note il y a très longtemps.

 

Pour des analyses et rapprochements plus complets entre Peer Gynt d'Ibsen et les oeuvres de Witold Gombrowicz et René Girard  et sur les figures du "Diable" ,  cf. sur ce blog : "Sic transit gloria mundi" ou la révélation mimétique (1995/2009).

 

 

Histoires, formes et approches du "mal"...

 

(Reprise d'un article du 3 novembre 2019)

 

Dans L'approche du mal, un livre réalisé en collaboration avec le journaliste Mathieu Livoreil et qui sort chez Grasset le 6 novembre, le psychologue et criminologue Jean-Luc Ployé apporte son témoignage sur les milliers de criminels et victimes qu'il a expertisés ou rencontrés depuis le début des années 80 dont les cas d'un certain nombre de tueurs en série, violeurs et pédophiles.

 

Ce qui pose la question de savoir si, en raison de la masse et de la diversité des cas et aux regards de l'Histoire et de la littérature (de toute nature) qui s'est développée à ce sujet, on peut circonscrire le "mal" à quelques individus ?

 

Sur le plan littéraire, on retiendra les romans de James Ellroy. Ce dernier, dans Un tueur sur la route , se met ainsi dans la peau et dans la tête d'un tueur en série. Mais son oeuvre rend compte aussi d'un "mal" ou de maux plus divers de la société américaine. Dans Perfidia, à travers un jeu de piste lexical et sémantique, il fait même secrètement référence au "ça" de Stephen King qui incarne un "mal" qui prend corps sous de multiples apparences.

 

Sur le plan historique, on pense bien sûr aux crimes du nazisme. Hannah Arendt suit le cas d'Eichmann et en tire son analyse sur la "banalité du mal". Sur le plan romanesque, on pense aux Bienveillantes de Jonathan Littell.

 

Mais au-delà du "mal absolu" que symbolisent les crimes nazis au yeux du monde, on peut évidemment multiplier les exemples sur les "formes" (pour employer le vocabulaire de Gombrowicz)  du "mal", de l'actualité la plus récente à des époques plus ou moins lointaines.

 

 

Blog de Philippe Prunet (Overblog) : 20 septembre 2022. Reprise d'articles d'octobre et novembre 2019.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de philippe prunet
  • : Idée de ce blog : fixer et trouver un lieu de publicité pour un certain nombre de textes que j'ai fait passer via le net, au fil de l'actualité (la mienne, celle autour), ces trois dernières années. Trouver la verve pour en écrire d'autres et combler ainsi une forme de vocation journalistique; même si tout cela n'est qu'épisodique, sommaire, irrégulier et ne joue que sur une partie de la gamme.
  • Contact

Recherche

Liens