Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 novembre 2019 3 13 /11 /novembre /2019 23:28

Witold Gombrowicz est décédé en 1969. On assiste donc en 2019 à une multiplication des événements et manifestations qui lui sont consacrés comme cette semaine au Centre scientifique de l'Académie polonaise  des Sciences à Paris où sont présentées un certain nombre d'affiches primées au concours "Gombrowicz semi-éternel" organisé pour l'occasion. Plus globalement, à écouter les conférenciers qui se sont exprimés mardi et mercredi, on peut se demander quelle est concrètement la postérité de son oeuvre depuis sa mort ? Si Gombrowicz n'a pas obtenu, récompense suprême, le Nobel comme il en fut question en 69, les traductions de ses livres ont proliféré et foisonné à travers le monde comme dans une tour de Babel dont "la Forme" aurait échappée à son initiateur; alors que, de son vivant, la diffusion de ses textes s'est surtout ancrée en Pologne, en Argentine (où il vécut de 1939 à 1963) et en France où il termina sa vie. A cet égard, on notera la parution ce mois ci aux éditions Sillage de "lettres à ses disciples argentins" traduites par Mikaël Gomez Guthart. D'une certaine manière, son oeuvre reste toujours vivante aussi à travers les mises en scène de son théâtre ou par des films de fiction (d'après ses romans) ou documentaires (comme le touchant Gombrowicz, la Argentina y yo d'Alberto Yaccelini). De nombreux chercheurs continuent à graviter également autour de son travail : c'est ainsi que j'ai eu le plaisir de participer au Segundo Congreso Gombrowicz de Buenos Aires organisé en août par Nicolas Hochman. Par ailleurs, plus institutionnellement, des lieux de mémoire ont été créés à Vence (où il vécut dans les années 60 avec son épouse d'origine québécoise Rita) ou Wsola en Pologne... Les écrits et la pensée de Gombrowicz continuent donc de circuler par des chemins divers auprès de lecteurs de plus en plus nombreux... tandis que, de façon plus marginale, je continue  pour ma part à en parler sur mon blog...

Ezequiel Gusmeroti, Gombrowicz y yo... (Buenos Aires, août 2019)

"Variations sur Gombrowicz" (Emilia Fernandez Tassende y yo, Segundo Congreso Internacional  Witold Gombrowicz, Buenos Aires, août 2019)

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de philippe prunet
  • : Idée de ce blog : fixer et trouver un lieu de publicité pour un certain nombre de textes que j'ai fait passer via le net, au fil de l'actualité (la mienne, celle autour), ces trois dernières années. Trouver la verve pour en écrire d'autres et combler ainsi une forme de vocation journalistique; même si tout cela n'est qu'épisodique, sommaire, irrégulier et ne joue que sur une partie de la gamme.
  • Contact

Recherche

Liens